Véranda est un espace situé dans la galerie de l’ARSH 2. Entre la résidence d’artiste et l’atelier, il est mis à la disposition d’un artiste invité pour la durée d’un mois, afin de lui permettre de conduire divers projets et activités (expositions, création in situ, performances, etc.), avec seule contrainte de rester disponible à la curiosité du visiteur.

vendredi 20 novembre 2009

Derrière la fenêtre

50m2 d’espace, un mois de temps, un soir d’exposition.

...Derrière les fenêtres de Véranda, les artistes présents seront invités à jouer avec d’autres règles que celles données par le format de l’exposition où habituellement se succèdent le temps du montage puis celui de la visibilité. Avec Véranda en offrant du temps et de l’espace à des artistes, nous souhaitons rendre compte de ce qui se passe naturellement derrière les murs de l’atelier, de l’appartement ou de la chambre. Mais Véranda ça n’est pas un atelier, ni une chambre ou un appartement, c’est un peu tout ça à la fois sans jamais vraiment poser ses valises dans l’un ou dans l’autre. Ici la porte restera ouverte et les vitres de la véranda viendront remplacer le béton pour que les règles se compliquent.

La véranda, cette pièce à vivre vitrée annexe de la maison, nous semble être l’image la plus proche du format que nous voulons proposer. Appelée « galerie » aux Antilles, la véranda est un espace habité lorsque rien ne justifie d’être à l’intérieur de la maison, ni à l’extérieur. C’est un lieu qui ne justifie rien du tout d’ailleurs puisque aucune activité particulière ne lui est attribuée ; tout est possible sous la lumière du jour, se prélasser dans un hamac, manger, bricoler… Véranda propose la même liberté avec comme seule contrainte d’être disponible à la curiosité des passants/étudiants, contrainte inhérente à l’ouverture qu’offre la structure même de ce prolongement architectural.

Le temps de l’exposition prendra donc en compte ce mois de présence et se verra clôturé à la fin de manière publique, le temps d’effectuer l’état des lieux si familier au monde de l’immobilier. Déplacé dans le champ de l’art, celui-ci permet un arrêt sur image de l’activité menée pendant un temps précis (ici un mois) en évitant aux objets montrés de s’immobiliser et de se faner...

Followers